Aux Etats unis le terme « jeu amérindien » existe et symbolise dans des termes populaires , les casinos, les bingos, les jeux de hasard qui se situent sur les terres amères indiennes, du moins pour le symbole car toute la terre constituant les USA est amérindienne, n’est-ce pas ? Les états amérindiens ont la capacité d’autoriser ou d’interdire les plateformes de jeux sur leurs terres comme l’indique la loi de 1988, car avant cette date, il n’y avait aucune législation à ce sujet. Le chiffre d’affaire des jeux et casinos amérindiens s’élève par an à plus de 27 milliards de dollars.

Au début des années 1970, un couple amérindien Chippewa vivant dans une caravane dans le nord de l’état du Minnesota ont été sommés de payer des taxes foncières. Ils ont été en justice pour contester cette taxe.. Ils ont perdu leur procès et perdu l’appel, cependant la cour suprême américaine ont décidé de ne plus taxer les amérindiens et de pourvoir réglementer à leur guise ce qui se passe sur leurs terres. C’est alors que les amérindiens se sont lancé dans les jeux d’argent.

Continuons l’histoire des jeux d’argent en terre amérindienne.

Au début des années 1980, les Cabazon étaient extrêmement pauvres, cette tribu située en Californie n’avaient pas beaucoup de terre ayant été négligés par l’état américain. Mais après la loi ils revirèrent en se tournant vers les ouvertures de bingo et de casinos. La tribu fuit poursuivie devant les tribunaux qui leur donnèrent encore une fois raison en expliquant que le jeu ne dépendait pas du gouverneur de l’état mais du gouvernement fédéral.

L’indian gaming regulatory act

En 1988, le congrès la loi IGRA fut votée afin que le gouvernement fédéral des USA a le pouvoir de règlementer les jeux. Il existait des dérives avec des fonctionnaires étatiques qui confisquèrent les recettes des casinos amérindiens en la nommant taxe « spéciale »…

National_Indian_Gaming_Commission_logo

Ce problème a suscité des mouvements dans les hautes sphères à cause des problèmes judiciaires qui en découlaient. C’est ainsi qu’est née l’indian gaming regulatory act.

Après la signature de l’IGRA, les amérindiens ont engrangés des recettes records de 100 millions de dollars en 1988 à 16,7 milliards de dollars en 2008. Ce qui permis également de redonner un coup de boost et un bonus inestimable aux villes accueillant les casinos.

Le jeu en Californie

Le plus grand casino de l’état de Californie se nomme le Pechanga Resort and Casino à Temecula. Il contient plus de 3000 machines à sou. On peut noter aussi d’autres très grands casinos dans cette état comme le casino Morongo, le Resort & Spa ainsi que le casino Chumash qui fonctionnent tous allégrement.

Les jeu de hasard en Oklahoma

Le WinStar World est le 3ème plus grand casino d’Amérique du nord à Thackeville avec une énorme superficie au mètre carré. Une loi qui expire en 2020, la protection des indiens d’Oklahoma, a permis à une tribu d’incorporer le gouvernement fédéral américain et leur permet ainsi de faire leurs propres règlements.

Les jeux d’argent dans le Connecticut

Le Foxwood resort Casino a ouvert en 1992 à Ledyard. Le casino est exploité par la tribu Mashantucket Pequot et a généré à cette époque 1,5 milliards de dollars, ce qui, fait rare, lui a donné le statut d’être plus rentable que les casinos de Las Vegas et d’Atlantic City, pourtant connus pour tenir le haut du pavé en matière de jeux à enjeux et de chiffres d’affaire. Ce casino détient 7200 machines à sou et 380 tables de jeux sur une superficie totale de 29200 mètres carrés.

Le Mohegan Sun peut se targuer d’être le second casino plus grands des États-unis, géré par la tribu Mohegan, le casino fait plus de 54000 mètres carrés et contient 650 machines à sou et 180 tables de jeux de casino.

Le succès de ces deux casinos tient du fait de leur emplacement situé à mi-chemin entre New York et Boston

Les indiens Navajos et le jeu

Les indiens Navajos ne sont pas en reste puisqu’ils détiennent aussi l’autorisation de gérer leurs propres salles de jeux d’argent et de paris. Avec à noter, un casino ouvert depuis peu situé au nouveau Mexique le firerock navajo casino. C’est d’ailleurs aux indiens Navajos que je dédie ce site.

Casino Navajo USA

Comme vous le voyez les indiens d’Amérique ont réussi malgré leur génocide à survivre en utilisant les outils du système ou plutôt, les USA ont accordé suivant le passif dramatique quelques passes droits bien mérités.

En France, les casinos explosent sur l’Internet, vous pouvez en retrouver une multitude. Il est très difficile de séparer le bon grain de l’ivraie, c’est pour cela qu’il existe des guides sur les casinos en ligne comme casinos-en-ligne.xyz ou encore des sites pour aider les joueurs à se mettre en condition live comme Live-casino.press. Donc, vous avez toutes les chances de vous y retrouver et pourquoi pas de remporter le jackpot si les dieux amérindiens sont avec vous.

Enregistrer